Libellulidae                                                                                                                                                                           anisoptères  accueil


Les libellules de cette famille sont en général d'assez petite taille avec un abdomen relativement trapu.
Leurs yeux sont juste en contact par un point, ou presque.
Les triangles alaires des ailes antérieures et postérieures ne sont pas orientés dans le même sens.
Les abdomens ne sont pas vert-métallique.

Cette famille de libellules, qui comprend le plus d'espèces dans le monde, est représentée par 4 genres et environ 13 espèces en Bretagne.





genre Libellula: grande tache sombre et opaque à la base des ailes postérieures, cette tache occupe au moins le tiers de la largeur de l'aile.

Deux espèces assez communes:
libellule à 4 taches   libellule déprimée
libellule à 4 taches (Libellula quadrimaculata)                                           libellule déprimée (Libellula depressa)


Une espèce de début de saison, un peu moins commune:
libellule fauve mâle  libellule fauve femelle
libellule fauve (Libellula fulva)





genre Orthetrum: Les ailes sont transparentes à leur base.
                                 Les ailes antérieures ont plus de 8 nervures anténodales, les ailes postérieures plus de 6 nervures anténodales.
                                 La dernière nervure anténodale (celle qui est proche du nodus) de l'aile antérieure est complète.
                                 Le mâle adulte a un abdomen de couleur bleue.
                                 La femelle a en général un abdomen de couleur brun-jaune, rayé ou quadrillé de noir. Sa lame vulvaire n'est pas saillante.

Le plus commun, reconnaissable à ses ptérostigmas noirs lorsqu'il est adulte:
orthétrum réticulé mâle   orthétrum réticulé femelle
orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)                   mâle      femelle


deux espèces, moins fréquemment rencontrées, ont des ptérostigmas bruns (adultes):
orthétrum bleuissant mâle  orthétrum bleuissant femelle  orthétrum brun mâle
  front grisâtre                                      mâle  femelle       orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens)                      orthétrum brun (Orthetrum brunneum) mâle
                                                                                                                                                                                            front blanc-bleuté





genre Crocothemis: Les ailes sont transparentes et tachées de jaune à leur base.
                                      Les ailes antérieures ont plus de 8 nervures anténodales, les ailes postérieures plus de 6 nervures anténodales.
                                      La dernière nervure anténodale (celle qui est proche du nodus) de l'aile antérieure est incomplète.
                                      Le mâle adulte est entierement rouge, la femelle a une lame vulvaire saillante.

La seule espèce en France (assez commune) :
crocothémis écarlate mâle  crocothémis écarlate femelle
crocothémis écarlate (Crocothemis erythraea)                   mâle   femelle





genre Sympetrum: Les ailes sont transparentes à leur base, avec ou sans taches jaunes, suivant les espèces.
                                    Les ailes antérieures ont 6 à 8 nervures anténodales, les ailes postérieures 5 à 6 nervures anténodales.
                                    Excepté le sympétrum noir, les mâles adultes ont un abdomen rouge.

Pour les déterminer, on regarde tout d'abord la couleur des pattes:


                 - sympétrums à pattes noires
                          Une espèce très commune:
                          sympétrum rouge sang mâle  sympétrum rouge sang femelle
                          sympétrum rouge sang (Sympetrum sanguineum)     mâle à gauche, femelle à droite.

                          Une espèce rare: le sympétrum noir (Sympetrum danae)  
                          sympétrum noir mâle sympétrum noir femelle


                 - sympétrums à pattes rayées de jaune longitudinalement
                          Une espèce très commune:
                          sympétrum fascié mâle   sympétrum fascié femelle
                          sympétrum fascié (Sympetrum striolatum)                       mâle  femelle


                         Deux espèces moins fréquemment rencontrées:
                         Sympétrum de Fonscolombe: mâle                   sympétrum méridional femelle 
                         sympétrum de Fonscolombe (Sympetrum fonscolombii)                  sympétrum méridional (Sympetrum meridionale)

                         Une espèce rare, non rencontrée: le sympétrum jaune d'or (Sympetrum flaveolum)   fiche espèce Sympetrum flaveolum sur Libellules (site sarthois de Christian Kerihuel)

                                                                                                                                                                                                Haut de page