algues vertes : lames


Les "algues vertes" sont généralement de coloration verte mais attention, elles ne sont pas les seules: les vaucheria  par exemple, bien que de couleur verte, sont parentes avec les algues brunes de par la structure de leurs plastes; certaines algues rouges ou brunes peuvent avoir été décolorées suite à la dégradation de certains de leurs pigments et apparaître vertes.

Sur cette page se trouvent des macroalgues vertes dont les cellules sont disposées en lame, un microscope ou
une bino est souvent nécessaire pour les identifier.

Elles peuvent être bistratifiées (=composées de 2 couches de cellules superposées), c'est la cas notamment pour les ulves.
Lorsque ces 2  couches de cellules s'éloignent l'une de l'autre, elles peuvent se présenter alors sous forme de tubes.

Elles peuvent être unistratifiées (=composées d'une seule couche de cellules), c'est le cas des espèces présentées en bas de cette page.




Ulvaceae
famille comprenant le genre Ulva (tube, ou lame constituée de 2 couches de cellules)
le genre Umbraulva (lame constituée de 2 couches de cellules, couleur vert-olive foncé)
le genre Ulvaria (lame constituée d'une seule couche de cellules)
le genre Percursaria (filament avec 2 files de cellules)

genre Ulva : lame constituée de 2 couches de cellules (couleur verte non "vert-olive foncé")

Ulva rigida     très commune, c'est elle qui forme le plus souvent les "marées vertes"   medio et infralittoral
Ulva rigida
peut mesurer jusqu'à 1 mètre        de consistance coriace, elle est bordée de nombreuses denticulations
Ulva rigida  Ulva rigida
▼aspect au microscope des denticulations▼   coupe transversale: 2 rangées de cellules superposées ▼
Ulva rigida  Ulva rigida  Ulva rigida
Ulva Armoricana, décrite en 1998 sur les côtes bretonnes, a été incluse dans l'espèce Ulva rigida.
Carte de présence dans le 22  


Ulva rotundata   lame au contour souvent arrondi et à consistance de sac plastique, medio et infralittoral
Ulva rotundata Ulva rotundata Ulva rotundata
Au soleil, dans l'eau, cette ulve présente des reflets gris métalliques (ce qui est aussi le cas d'Ulva gigantea qui est plus transparente, plus mince et n'a pas la même consistance au toucher).
Synomyme actuellement utilisé : Ulva pseudorotundata M.Cormaci, G.Furnari & G.Alongi, 2014
Carte de présence dans le 22  



Gayraliaceae
lame constituée d'une seule couche de cellules

Gayralia oxysperma                  au printemps, dans les cuvettes du schorre (eau saumâtre), supralittoral
Gayralia oxysperma Gayralia oxysperma Gayralia oxysperma
                            au microscope, les cellules, peu "serrées", sont groupées par paquets de 2, 3 ou 4 ▲
Attention, cette algue ressemble beaucoup à Monostroma grevillei qui est plus "marine" et a un cycle différent !
Carte de présence dans le 22  



Monostromataceae

une seule espèce sur nos côtes, qui se présente sous forme d'une lame constituée d'une seule couche de cellules

Monostroma grevillei    algue fine et translucide      au printemps, dans les cuvettes d'eau, médiolittoral
Monostroma grevillei Monostroma grevillei Monostroma grevillei
ici 6 cm,       microscope : une seule couche de cellules (taille cellule > 10 µm) non disposées en paquets
Cette algue, fixée par un petit disque, ne noircit pas en séchant contrairement à Ulvaria obscura.
en savoir plus : https://www.seaweed.ie/descriptions/Monostroma_grevillei.php
et aussi  : https://seaweeds.uib.no/?art=469



Prasiolaceae

genre Prasiola : lame constituée d'une seule couche de petites cellules carrées disposées en damier,
                         non fixée par des rhizoïdes, algue de petite taille (< 5 cm)

Prasiola stipitata      taille <1 cm   au printemps, sur les rochers ou sur le béton des jetées, supralittoral
Prasiola stipitata Prasiola stipitata Prasiola stipitata
petites lames vertes de plus de 2 mm, fixée par un disque d'où part un stipe
Prasiola stipitata  Prasiola stipitata
cette algue se développe dans des endroits abrités riches en nitrate (fientes d'oiseaux, urine...)
Carte de présence (genre prasiola) dans le 22