gastéropodes...
   ...à coquille spiralée avec opercule,
   et sans canal siphonal  


N.B. Pour faciliter la lisibilité du site, nous avons regroupé différentes familles parfois éloignées dans la classification.
Vous trouverez ici des gastéropodes à coquille épaisse spiralée, sans canal siphonal.
Appartenant à l'ancienne sous-classe des prosobranches, tous ont un opercule.
Vous trouverez ci-dessous des familles regroupant de grandes espèces (coquillages de taille supérieure au centimètre).
Sur la deuxième partie, vous trouverez des familles composées majoritairement d'espèces de petite taille.
Sur la troisième partie : appartenant aux hétérobranches, ces gastéropodes peuvent ne pas avoir d'opercule (famille des Ellobiidae) ou être dépourvus de tentacules (Actéon).






Calliostomatidae

Calliostoma zizyphinum                     taille: 2,5 cm                                               sur rocher, infralittoral
Calliostoma zizyphinum  Calliostoma zizyphinum
en savoir plus : DORIS, Calliostoma zizyphinum (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1438
lien vers Linnaeus
Carte de présence dans le 22  


Calliostoma granulatum   coquille (2 cm)  en épave, l'animal ne vit pas sur l'estran mais + profondément
Calliostoma granulatum Calliostoma granulatum Calliostoma granulatum
coquille avec des cordons spiraux granuleux (7 à 12 sur le dernier tour, contre 6 à 9 chez C. zizyphinum dont les cordons sont aplatis et lisses sur les premiers tours, et dont la coloration est plus variée)  
en savoir plus sur les 3 espèces du genre Calliostoma présentes en Bretagne : An Aod 2013, pp.23-27



Trochidae

Gibbula magus                                         grande taille: 3cm                                           infralittoral
Gibbula magus Gibbula magus Gibbula magus
souvent sur le sable grossier                                             ombilic bien marqué
Gibbula magus Gibbula magus
en savoir plus : DORIS, Gibbula magus (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1606
Carte de présence dans le 22  


Steromphala albida                             milieu calme, ± vaseux avec Zostera noltii, en dessous de mi-marée
Steromphala albida  Steromphala albida
ressemble à Gibbula magus, mais plus petite (taille < 2,3cm) et sans ombilic visible
Steromphala albida Steromphala albida Steromphala albida
dessous (sole) très clair                                oeil ici de couleur bleue                      détail de l'opercule
Carte de présence dans le 22  


Steromphala cineraria  (gibbule cendrée)      taille: 14mm                  sous les pierres, infralittoral
Steromphala cineraria Steromphala cineraria Steromphala cineraria
bandes obliques sombres et étroites sur fond clair
Steromphala cineraria   Steromphala cineraria
                                             ▲ aspect aplati des juvéniles                adulte avec spires plus hautes▲
en savoir plus : DORIS, Gibbula cineraria (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1871
Carte de présence dans le 22  


Steromphala pennanti           taille: 14mm                             médiolittoral moyen à haut de l'infralittoral
Steromphala pennanti Steromphala pennanti  Steromphala pennanti
 
 Steromphala pennanti
                                                                                 pas d'ombilic chez les adultes, dessous en damier
en savoir plus : DORIS, Gibbula pennanti (Philippi, 1846), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/2823
Carte de présence dans le 22  


Steromphala umbilicalis  (gibbule ombiliquée)      taille: 14mm       médiolittoral supérieur et moyen
Steromphala umbilicalis  Steromphala umbilicalis
présence d'un ombilic, larges bandes rose-violacé
en savoir plus : DORIS, Gibbula umbilicalis (Da Costa, 1778), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1358
Carte de présence dans le 22  


Jujubinus striatus    assez petite taille: 1cm     8 à 9 côtes sur le dernier tour    sur zostères, infralittoral
Jujubinus striatus
en savoir plus : lien vers Linnaeus
Carte de présence dans le 22  


Jujubinus exasperatus      taille: <8mm         4 à 5 côtes sur le dernier tour            ici  trouvés en épave
Jujubinus exasperatus
coquille plus pointue (plus haute que large), plus de nodules sur les côtes et plus rouge que J. striatus
Jujubinus exasperatus Jujubinus exasperatus Jujubinus exasperatus
▲ vivant, la coquille peut parfois être difficilement identifiable en raison d'un recouvrement important...
en savoir plus : lien vers Linnaeus
Carte de présence dans le 22  


Phorcus lineatus  (ex Monodonta lineata)    grande taille: 3cm     sur rochers du médiolittoral supérieur
Phorcus lineatus Phorcus lineatus Phorcus lineatus

Phorcus lineatus  Phorcus lineatus
en savoir plus : DORIS, Phorcus lineatus (da Costa, 1778), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1658
Carte de présence dans le 22  



Turritellidae

Turritellinella tricarinata  exTurritella communis  (turritelle)     5,5cm     milieu sablo-vaseux, infralittoral
Turritellinella tricarinata  Turritellinella tricarinata
   ▲  laisse une trace derrière elle dans le sable                ouverture assez "carrée"    
Turritellinella tricarinata
en savoir plus : https://www.mer-littoral.org/14/turritellinella-tricarinata.php
Carte de présence dans le 22  



Epitoniidae

Epitonium clathrus (scalaire)     3,5 cm          rare sur l'estran, plage de sable au printemps, infralittoral
ici trouvé en épave avec le corps de l'animal mort encore présent dans la coquille
Epitonium clathrus Epitonium clathrus Epitonium clathrus
ci-dessous, un scalaire cette fois bien vivant !
Epitonium clathrus
plusieurs espèces proches, plus rares, existent, dont E. clathratulum, plus petite (< 16 mm), qui comporte plus de côtes (18 à 22) sur chacun des tours (alors que la scalaire ci-dessus possède 10 côtes par tour)
les autres espèces proches se différencient de E. clathrus par le raccord des côtes au niveau des sutures
en savoir plus :  DORIS,  Epitonium clathrus (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/2853
Carte de présence dans le 22  


Epitonium clathratulum      souvent plus profond, mais il peut être trouvé vivant sur l'estran, ici en épave
Epitonium clathratulum  Epitonium clathratulum
taille plus petite que chez E. clathrus (ici 16mm)                18 à 22 côtes longitudinales sur chacun des tours
en savoir plus : lien vers Linnaeus



Littorinidae        

Lacunes : 2 tentacules métapodiaux (= à l'arrière du pied) caractéristiques du genre Lacuna

Lacuna vincta                                 taille : environ 1cm                                                   à grande marée basse
Lacuna vincta  Lacuna vincta
trouvé parfois en grand nombre sur les frondes de laminaire en février
Lacuna vincta
▼s'observe aussi sur la zostère (Zostera marina)      coquille avec souvent des lignes brunes spirales▼
Lacuna vincta  Lacuna vincta
en savoir plus : lien vers Linnaeus
Carte de présence dans le 22  


Lacuna parva                  très petite taille (3mm)            ici trouvée en épave dans le sable de l'infralittoral
Lacuna parva  Lacuna parva
se distingue de Lacuna pallidula par l'apex de sa coquille bombé, et des littorines, par la présence d'un ombilic
Lacuna parva Lacuna parva Lacuna parva
                           ▲ autres individus à la coloration plus claire, trouvés cette fois bien vivants ▲
en savoir plus : lien vers Linnaeus
Carte de présence dans le 22  


Lacuna pallidula                               taille de celle-ci: 6mm                             sur algue brunes, à basse mer
Lacuna pallidula Lacuna pallidula Lacuna pallidula
trouvé sur fucus serratus qu'il mange (laissant alors des zones perforées), et sur des laminaires
Lacuna pallidula  Lacuna pallidula
ci-dessous un individu de grande taille (12mm) à la coloration moins habituelle, observé aussi sur fucus
Lacuna pallidula Lacuna pallidula Lacuna pallidula
en savoir plus : lien vers Linnaeus
Carte de présence dans le 22  


Littorines : pas de tentacules à l'arrière du pied

Littorina littorea (bigorneau)                             taille: 2,5 cm                                        médiolittoral
Littorina littorea Littorina littorea Littorina littorea
le plus souvent gris foncé, mais peut être plus coloré uni ou avec des rayures marquées
Littorina littorea  Littorina littorea
en savoir plus : DORIS, Littorina littorea (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1655
Carte de présence dans le 22  


Littorina sp (obtusata ou fabalis) littorine obtuse
       
Littorina obtusata et Littorina fabalis étant très voisines et leur distinction certaine nécessitant un examen du pénis, nous avons regroupé ici ces deux espèces, en indiquant les différents types morphologiques rencontrés.
 
Littorina obtusata (probable, forme classique)          taille: 14 mm                                         médiolittoral
Littorina obtusata  Littorina obtusata
commun sur Ascophyllum nodosum et Fucus vesiculosus    couleurs variées, éventuellement en damier

autre forme moins classique (obtusata très probable)    taille 15mm          sur fucus spiralis, haut de l'estran
Littorina obtusata  Littorina obtusata
en savoir plus : DORIS,  Littorina obtusata (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1523

Littorina obtusata ou fabalis                   taille :± 9 mm                                             bas de l'étage médiolittoral 
Littorina  Littorina
littorine présentant le + souvent des motifs en damier, coquille assez ovale et épaisse sur toute sa marge
Littorina et Rissoa parva Littorina Littorina
   ▲avec, en passager dorsal, Rissoa parva!                                                      souvent sur fucus serratus

Littorina fabalis (?)   
Littorina Littorina
 
 Littorina
 Les individus photographiés ici ont été trouvés en haut de l'étage infralittoral sur Osmundea pinnatifida, ils sont tous de petite taille (< 6  mm,  juvéniles?), leur coquille est très aplatie du côté des spires et présente une ouverture très large.

en savoir plus sur fabalis : lien vers Linnaeus

Précisions apportées par Michel Le Duff :  "La forme de la coquille n'est pas un critère pour séparer les deux espèces. Le seul critère vraiment discriminant est la forme du pénis qui est beaucoup plus long chez fabalis que chez obtusata. Comme le mentionne Auguste Le Roux, L. obtusata se trouve classiquement dans la partie haute de l'estran alors que L. fabalis est plutôt au niveau des Fucus serratus. Mais là aussi il y a des exceptions."

Carte de présence dans le 22 (L. obtusata ou fabalis)   


Littorina saxatilis ou arcana (espèces apparemment visuellement indiscernables)  littorine des rochers
Littorina saxatilis ou L. arcana  Littorina saxatilis ou L. arcana
couleur très variable    taille : 15mm                                    bas du supralittoral et médiolittoral supérieur
Littorina saxatilis ou L. arcana Littorina saxatilis ou L. arcana Littorina saxatilis ou L. arcana
côtes plus ou moins nettes (parfois très marquées chez les jeunes), jamais aplaties (contrairement à celles de L. compressa) mais plutôt avec un des bords formant une crête
Les espèces L. saxatilis et L. arcana diffèrent par leurs organes reproducteurs (pennis différent chez les mâles, embryons avec coquille uniquement présents chez les femelles L. saxatilis).
en savoir plus : lien vers Linnaeus


Littorina compressa  20mm souvent en-dessous de L. saxatilis, médiolittoral supérieur jusqu'à mi-marée
Littorina compressa
côtes (parties claires) plates et séparées par des sillons profonds bien marqués (le plus souvent foncés)
Littorina compressa  Littorina compressa
côtes pouvant avoir en leur milieu une fine ligne foncée           lèvre collumellaire le plus souvent blanche


Deux espèces distinctes sont apparemment souvent confondues dans les guides et sites :
- Littorina nigrolineata Philippi, 1846 dont le nom est maintenant Littorina compressa Jeffreys, 1865.
Littorina nigrolineata Gray, 1839  est considérée comme une forme de Littorina saxatilis (Olivi, 1792), elle a aussi des lignes foncées entre les côtes qui sont moins aplaties (l'un des bords de la côte forme une crête) et non divisées par une ligne médiane plus sombre. Sa lèvre collumellaire n'est en général pas blanche et sa reproduction est aussi différente.
en savoir plus : album photo de I.F. Smith 

Carte de présence (groupe L. saxatilis, L. arcana et L. compressa) dans le 22  


Melarhaphe neritoides  (littorine bleue)   petite taille: 6mm    dans la zone des embruns      supralittoral
Melarhaphe neritoides  Melarhaphe neritoides
présente dans les fissures rocheuses▼               ou dans les micromares au dessus de rochers▲
Melarhaphe neritoides
au centre de cette photo, Littorina saxatilis, jaune, entouré de nombreuses Melarhaphe neritoides grises
en savoir plus : DORIS, Melarhaphe neritoides (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1576
Carte de présence dans le 22  



Naticidae (natices)

Euspira catena                   grande taille: 3cm                                           sable fin ou vaseux, infralittoral
Euspira catena  Euspira catena  Euspira catena
            ombilic rond                          ponte : paquet d'oeufs aglomérés avec du sable    ▼(largeur ±7 cm )
Euspira catena  Euspira catena (ponte)
motifs discrets (sauf pour les jeunes qui ont une seule rangée de motif brun sur le dernier tour)
en savoir plus : DORIS, Euspira catena (da Costa, 1778), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1471
Carte de présence dans le 22  


Euspira nitida (ex Euspira pulchella)    taille <16mm  sable grossier, bas du médiolittoral et infralittoral
Euspira nitida       Euspira nitida (ponte)
5 rangées de motifs brun-rose sur le dernier tour       ombilic oval            petite  taille       ▲ponte
Euspira nitida Euspira nitida Euspira nitida
en savoir plus : lien vers Linnaeus
Carte de présence dans le 22